Le diagnostic plomb

Obligatoire pour tout logement construit avant le 1er janvier 1949 lors de la vente ou mise en location d’un logement.

Un diagnostic plomb, un incontournable pour la sécurité de son habitation

Pour toutes les maisons construites avant le 1er janvier 1949, les propriétaires qui souhaitent mettre en vente ou en location leurs biens sont obligés d’effectuer un diagnostic plomb. Toutefois, pour le réaliser, il est nécessaire de faire appel à un diagnostiqueur immobilier disposant de la certification Cofrac afin d’avoir une certification du diagnostic effectué. Pour vous donner quelques précisions à ce sujet, découvrez dans ce qui suit les points relatifs à ce diagnostic.

Quels sont les points à vérifier lors d’un diagnostic plomb ?

Les points que le diagnostiqueur vérifie au cours d’un diagnostic plomb concernent l’ensemble des revêtements pouvant contenir du plomb dans la maison. Cela touche entre autres les murs, le plafond, les volets, les plinthes, les portes et les fenêtres. Les tuyaux et système de canalisation sont également concernés par ce diagnostic. Une fois le diagnostic effectué, une certification attestant la présence ou non de plomb sera remise au propriétaire. Dans le cas où du plomb se trouve dans la maison, le niveau de dangerosité de cette concentration doit figurer sur la certification.

 

En combien de temps l’attestation délivrée est-elle valide ?

Si vous souhaitez mettre en vente votre bien et que vous avez entamé un diagnostic plomb sur l’ensemble de l’habitation, sachez que la durée de validité de votre attestation n’est de qu’un an. Une fois ce délai dépassé, vous devrez effectuer un nouveau diagnostic avant de pouvoir mettre en vente votre propriété ou encore la mettre en location.

Toutefois, si votre bien enregistre un niveau de plomb supérieur à la normale, vous serez dans l’obligation d’entreprendre des travaux permettant d’éliminer les revêtements toxiques qui peuvent se trouver dans la maison. Si le diagnostiqueur découvre que le bien présente une grande dégradation, il sera contraint d’informer les services préfectoraux qui s’en chargeront.